Diseminare proiect Comenius:CLAUDE MONET- LES NYMPHEAS

Despre ce facem noi in scoala: proiecte, colaborari, activitati inedite

Diseminare proiect Comenius:CLAUDE MONET- LES NYMPHEAS

Mesajde iulteo » 28 Iun 2014, 11:15

Prof. Dinu Maria
Scoala Gimnaziala Scaesti


CLAUDE MONET- LES NYMPHEAS
Dissémination réalisée dans le cadre du projet Comenius : Le jardin, monument vivant .Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe. Paris-07.07.2013-12.07.2013


Le grand représentant de l'impressionnisme, directement lié aux origines de l'impressionnisme avec sa toile Impression, soleil levant, Claude Monet domine ensuite ce mouvement qui introduit la modernité dans l'art du XIXe siècle. Surnommé par Manet le « Raphaël de l'eau », il laisse une œuvre immense.
Claude Monet est né à Paris le 14 novembre 1840 au 45, rue Laffitte dans le IXe arrondissement. Il est le second fils d’Adolphe et Louise-Justine Monet, née Aubrée, après Léon Pascal, dit Léon (1836–1917). Baptisé sous le nom d’Oscar-Claude à Notre-Dame de Lorette début 1841, il est appelé Oscar par ses parents. Il aime à dire plus tard qu’il est un vrai Parisien. Ses parents sont tous deux nés à Paris, tandis que ses grands-parents y étaient déjà installés aux environs de 1800.
Alors qu'il était encore au lycée, il connut une certaine notoriété en peignant des caricatures qu'il exposa dans le magasin de fournitures de dessin avec lequel Eugène Boudin travaillait à l'époque. Finalement Boudin convainquit le jeune Monet, d'abord réticent, de peindre avec lui en plein air. Monet dira plus tard : "par le seul exemple de cet artiste épris de son art et d'indépendance, ma destinée de peintre s'était ouverte".

L'histoire de l'impressionnisme est indissociable de celle du Salon de Paris.
L'évolution sociale, économique et culturelle du XIXème siècle avait eu pour conséquence que les œuvres d'art allaient être créées désormais pour l'essentiel par des artistes indépendants (et non plus au service de quelque prince ou corporation).
Pour ces artistes, trouver des possibilités d'exposition constituait une préoccupation existentielle. Les marchands d'art et leurs galeries allaient certes prendre une importance croissante, mais, en France, la possibilité d'exposition la plus importante et incontournable était "Le Salon de Paris".
Le 2 mars 1861, Monet est tiré au sort au Havre pour être conscrit. Certes sa famille aurait pu payer l'exonération de2 500 francs, mais celle-ci est liée à son renoncement à la carrière d'artiste pour reprendre les affaires familiales.
La même année en 1862, il commence à étudier l’art dans l’atelier de l’École impériale des beaux-arts de Paris dirigé par Charles Gleyre à Paris, grâce aux recommandations de son cousin par alliance Auguste Toulmouche.
Monet devait vivre de 1883 jusqu'à sa mort en 1926, soit plus de quarante ans, dans sa propriété de Giverny, dont il va transformer, petit à petit, le jardin en un ensemble décoratif.
Monet supprime les mauvaises herbes, les haies, bêche, sème du gazon, plante des arbres ornementaux et crée des séries de parterres de fleurs variées. Il produit également un potager pour nourrir la famille. Le soir, les enfants arrosent et désherbent souvent.

Monet laisse une œuvre considérable autant par la quantité (plus de 2000 œuvres répertoriées), que par sa recherche impressionniste, expression dont il est le représentant le plus typique. Le père de l'Impressionnisme écrira d'ailleurs à ce sujet peu de temps avant sa mort :

Photo du pont japonais sur le bassin
aux nymphéas à Giverny J'ai toujours eu horreur des théories... Je n'ai que le mérite d'avoir peint directement, devant la nature, en cherchant à rendre mes impressions devant les effets les plus fugitifs, et je reste désolé d'avoir été la cause du nom donné à un groupe dont la plupart n'avaient rien d'impressionniste."

Les Nymphéas sont une série d'environ 250 peintures à l'huile élaborée par Claude Monet (impressionnistefrançais) pendant les 31 dernières années de sa vie. Ces peintures représentent le jardin de fleurs et plus particulièrement le bassin de nénuphars de Monet à Giverny où seule la lumière varie comme on peut le voir également dans d’autres œuvres comme les tableaux de la série La Gare Saint-Lazare. Beaucoup de travaux ont été peints tandis que l'artiste souffrait de cataracte. Ces tableaux se présentent sous différentes formes (carrée, circulaire, rectangulaire, etc.) et avec des tailles très variables pouvant aller jusqu’à plusieurs mètres.
Le musée de l'Orangerie se trouve à Paris dans les jardins des Tuileries. C’est avec la proposition de Georges Clemenceau, que Claude Monet choisit d’y installer le grand ensemble mural des Nymphéas, auquel il travaille depuis 1914 et dont il a amorcé dès 1918 le don à la France. Les huit années qui s’étendent de ce geste fondateur à la mort du peintre et à l’ouverture du musée au public sont vouées à de rudes négociations avec les pouvoirs publics, où Clemenceau joue un rôle déterminant, et surtout à l’extension du projet initial. Monet règle lui-même l’aménagement intérieur de cet espace. Le grand ensemble mural des Nymphéas contient huit compositions de même hauteur (2 m) mais de longueur variable (de 5,99 m à 17,00 m) réparties sur les murs dans 2 salles ovales. L’ensemble forme une surface d’environ 200 m2 qui en fait une des réalisations les plus monumentales du siècle. Monet a peint ces compositions pour qu'elles soient suspendues en cercle, comme si une journée ou les quatre saisons s'écoulaient devant les yeux du spectateur.

Le jardin
Créé de toute pièce, le jardin est lui-même une peinture vivante, changeant d'aspect selon l'heure et la saison et renouvelant ses perspectives au gré des mouvements du visiteur. On y retrouve les thèmes-clés et les propriétés distinctives de l'art de Monet, son goût pour l'illimité et l'aléatoire, le temps qui passe, l'espace en expansion, la fusion des objets dans un chevauchement de formes fluides – paillettes et coulées de lumière, moires de reflets, nuages, frondaisons... On y retrouve aussi son besoin d'un contact intime avec la nature : le jardin n'est pas un spectacle, à voir à distance, mais un milieu, où le visiteur se plonge littéralement.
Un rêve lumineux
Vides de tout signe de présence humaine, les Nymphéas renvoient à une nature élémentaire et intemporelle, ignorant la révolution industrielle comme les horreurs de la guerre au cours de laquelle ils sont nés. Non que Monet ait été indifférent à ces misères, bien au contraire : c'est par un véritable refoulement qu'il a progressivement expulsé de son œuvre la fièvre picturale et le sentiment oppressant qu'exprimaient au même moment ses Ponts japonais. Un rêve d'harmonie hante l'espace baigné de lumière de l'Orangerie. On en mesure la portée réparatrice quand on sait que Monet, souffrant d’un double cataracte, y travaillait presque aveugle dans les dernières années.
L'image de la nature proposée par les Nymphéas a dérouté les contemporains tant elle rompait avec la vision coutumière. Les normes de l'art du paysage volaient en éclats ; la facture, elliptique, interdisait tout effet banal d'illusion.
Leur format excluant d'y travailler en plein air, Monet organisa son travail en deux temps. A la belle saison, il peignait d'après nature, à l'échelle de l'ensemble mural, de grandes études de détail de la surface du bassin et de la végétation des bords. Le reste de l'année, dans un vaste atelier qu'il avait fait construire tout exprès, il travaillait aux "panneaux" proprement dits, quelquefois en s'appuyant sur des études, le plus souvent à partir de ses souvenirs, amplement recomposés. De format carré, cette peinture met l'accent sur les possibilités décoratives de la couleur. Le cadrage élimine quasiment toute référence topographique pour évoquer un infini en perpétuel mouvement. Après avoir façonné la nature, inventé un lieu, un espace propre à sa peinture, Monetva inlassablement, pendant vingt-sept années, décliner ce motif. Le jardin de Giverny devient un laboratoire qui aboutit à une véritable transformation du paysage, où la couleur prend le pas sur la forme. L'œuvre annonce ainsi les prémices de l'abstraction qui sera développée par les artistes de l'école de New York après la Seconde Guerre mondiale.
Fişiere ataşate
Claude Monet.doc
(78 KiB) Descărcat de 36 ori
iulteo
 
Mesaje: 1
Membru din: 14 Iun 2011, 17:09

Înapoi la Activitati scolare

Cine este conectat

Utilizatorii ce navighează pe acest forum: Niciun utilizator înregistrat şi 0 vizitatori

cron